Coucou tout le monde,

Cet article est plutôt destiné aux filles 😉 A moins que les hommes s’interrogent sur un changement chez leurs femmes, et trouvent des réponses ici.

Attention, je ne suis pas médecin, je n’y connais rien dans le domaine médical mais aujourd’hui, j’ai besoin de vous faire partager mon expérience sur le stérilet. Oui, c’est pas hyper glam’ sur un blog. Mais c’est mon blog, et ça pourrait peut-être aider certaines filles.

Ce dont je vais vous parler, c’est mon expérience, je n’en fais pas une généralité. Bien que je ne sois pas seule dans ce cas.

Alors, commençons par le début. Comme vous le savez toutes, je suis maman depuis le 23 avril 2015. Mon petit Paulo, mon petit boy, mon monsieur sourires. Je me bats pour lui.

Et donc, après la naissance, on repense à la contraception… Pfff, oui ça soule! J’avais décidé que je ne voulais plus prendre la pilule, parce que ras le bol des hormones, des migraines à répétitions, du poids pris… Bon, une fois que tu as dis ça, il te reste pas non plus 3000 solutions…

A la base, je voulais un stérilet au cuivre, plus d’hormones qui se baladent dans mon corps. Et Mr le Gynéco me l’a déconseillé (rapport au ragnagna, je vous passe les détails). Donc, on opte pour le stérilet hormonal, le Miréna pour ne pas le nommer. Les hormones se diffusent localement, pas dans tout le corps. COOL, moins d’effets secondaires alors ?

Bon, c’est parti pour la pose, qui franchement, fait pas du bien. J’ai préféré accoucher, je vous le dis! Suite à ça, saignements et contractions mais c’est pas grave, on te dit que tu es TRANQUILLE après. Bon, on prend un spasfon, qui fait pas d’effet, et on ferme sa G*****.

Au fil du temps, j’ai commencé à voir des changements chez moi: perte de cheveux en masse, des sourcils, des cils, boutons sur le visage, plaques rouges, sécheresse de la peau du visage, points noirs sur la zone T… Et le must, une pilosité sur le visage bizarre, un joli duvet… J’ai essayé bons nombres de produits, de crèmes, de nettoyants… Rien à faire. Mais quand je vous dis rien, c’est vraiment rien.

Malheureusement, ça ne s’est pas arrêté là. Effets secondaires physiques, c’est une chose. On l’accepte et je me disais qu’un jour, je l’enlèverais, pour un bébé 2 peut-être

J’ai commencé aussi à ressentir une grande fatigue, vraiment importante, sans réelle raison. Puis des insomnies. Moi qui suis une marmotte, qui adore son lit, qui s’endort facilement. Ba là… J’ai passé pratiquement une année à ne plus dormir correctement, à ne plus dormir du tout parfois. Une personne m’a dit « Vous savez, dans certains pays, on empêche des gens de dormir pour les torturer ». Sympa, merci. ça me réconforte. Mais tu as pas le choix que de continuer, d’affronter les journées qui se succèdent, de t’occuper du petit boy, de ta maison, d’aller bosser…

Je suis une fille avec du caractère, parfois un caractère de merde, je suis impulsive « toi, faut pas te faire chier », LA phrase qu’on me dit souvent. J’aime rire, sourire, croquer la vie à pleines dents, je suis optimiste de nature, confiante (pas en moi, mais aux gens que j’aime).  Mais là, je suis devenue angoissée, stressée pour tout et rien, à cogiter sans cesse. Je suis devenue une fille « relou », avec des sauts d’humeur, agaçante auprès de certaines personnes, voire blessante, qui s’énerve pour un oui ou pour non.

Je me suis un peu isolée, déprimée…

Et on beau entendre certaines remarques, on se dit que non, c’est pas possible « je suis pas comme ça, je l’ai jamais été ». C’est douloureux de se rendre à l’évidence que si, et c’est long… Et puis, j’avais une certaine honte, enfin pas certaine. J’avais honte d’être comme ça. La remise en question, c’est dur mais pour avancer dans la vie, il n’y a pas le choix.

Je vous passe certains détails de ce putain de stérilet, bien trop compliqués et douloureux à écrire.

Un jour, je me rappelle avoir dit « je suis en train de devenir folle, je ne me reconnais plus ». C’est une sensation, un sentiment horrible. Je ne voulais plus être cette personne, qui n’est pas moi. Je voulais surtout redevenir moi.

Alors, certains médecins diront oui, c’est vrai, d’autres non. Sauf que, qui peut me connaitre mieux que moi-même? Savoir qui je suis au fond moi, quelles sont mes réactions?

Je suis allée sur des forums, sur des sites. Et puis là, on découvre que ce stérilet est plus que décrié, que certaines femmes ont exactement ces mêmes symptômes, voir plus (dépression, idées suicidaires…). Je me suis reconnue et j’ai dit STOP. J’ai donc pris la décision d’enlever ce truc qui m’a fait beaucoup plus de mal que de bien.

Aujourd’hui, c’est chose faite, il est retiré. LIBEREEEEEE – DELIVREEEEEE !! Et je ressens déjà des changements. Je ne m’étais pas trompée.

Je vais vous répondre de suite, non, pas de nouvelle contraception. C’est un choix. Je laisse mon corps tranquille.

J’ai un regret, ne pas l’avoir enlevé plus tôt. ça aurait évité certaines « difficultés ».

Je ne sais pas cet article peut vous aider mais on peut aussi se servir d’instagram, d’un blog, pour faire passer un message, une expérience. C’est différent mais important.

 


6 comments

Répondre

Bonjour, j’ai accouché en janvier et on a tout de suite voulu me prescrire la pilule, hors de questions , avaler des hormones j’ai toujours eu un doute sur les bienfaits !! Après des recherches de mon côté et une discussion avec une sage femme à l’écoute , j’ai décidé de mettre un stérilet en cuivre et mis à part des règles abondants (pas très glamour tout ça ^^^) qui durent 1 semaine je n’ai rien à dire et pour avoir pris la pilule pendant longtemps je vois la différence ….

Répondre

Bonjour Julie, oui comme tu dis, glamour Lol, j’aurais préféré celui là tu vois plutôt que celui que j’ai eu et ts ses effets… de tte façon, les hormones, ils ont beau dire ce qu’ils veulent, vu tous les effets secondaires, c’est vraiment pas bon. Merci pour ton petit mot ☺️

Répondre

Article très intéressant qui peut éclairer bien des femmes. Je viens de lire un article sur le magazine Elle au sujet de ce stérilet dont l’avis reste vague. Mais personnellement, je me méfie surtout après avoir lu ton expérience.
Bonne journée.
Emmanuelle

Répondre

Merci, après comme je dis, ça reste mon expérience, mais assez difficile à gérer. Certaines femmes doivent très bien le gérer, comme la pilule d’ailleurs. Mais c’est fini pour moi en tous cas Lol.
Merci pour ton commentaire Emmanuelle. Belle journée.

Répondre

Sincèrement Aurore, merci de nous faire partager cela pcq j’imagine que ce n’est pas facile à dire. Ms je pense que ça peut aider oui. C’est courageux.

Répondre

Merci. Oui c’est une expérience « intime » mais si ça peut aider ne serait ce qu’une personne alors tant mieux. C’est le but. Mais ça reste difficile à écrire et à mettre en ligne…

Laisser Un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.