Hello tout le monde!

J’espère que vous allez bien. Aujourd’hui, on se retrouve pour un article un peu particulier, la signification de mon premier tatouage…

Si vous avez suivi mes péripéties sur Instagram et Snapchat (enjoy-aurore), vous savez qu’à la base, je devais en faire trois petits en même temps. Mais un petit malaise a eu raison de moi. Ce n’est que partie remise, je compte bien les faire, et rapidement. Pour ceux ou celles qui se posent la question, non, je n’ai pas eu mal, ça picote mais c’est supportable.

image1

Donc non, je ne suis pas tombée dans les pommes de douleur. Ce tatouage est très important pour moi, ça fait un moment que je voulais le faire. J’étais pressée, stressée et puis ça m’a forcément rappelé ce moment à jamais gravé dans ma mémoire, et maintenant dans la peau…

Certaines épreuves dans la vie vous apprennent plus que vous ne pensez… Et elles vous font vous remettre en question: votre vie, vos choix, vos envies…

fullsizerender

La première question qu’on me pose en le voyant, c’est, « en Arabe?? » Hé bien oui. Pourquoi? Simplement parce que je trouve cette écriture très belle. Que ce soit en français, en anglais, rien ne me plaisait. Quand je l’ai traduit en arabe, j’ai trouvé que c’était magnifique et je me suis dit « c’est ça que je veux ».

RENAITRE

Je vous explique les grandes lignes… Il y a environ trois ans, j’ai été malade. Quelque chose de soudain, rapide, qu’on ne voit pas arriver et qui bouleverse, marque à tout jamais. Autant moi que mon entourage; si ce n’est plus pour eux

Vous allez dire, quoi, c’est ça? Une allergie? Oui mais pas n’importe laquelle. J’ai fait une allergie à un médicament, ça semble banal mais celle que j’ai eu ne l’était pas. ça s’appelle un syndrome de Steven-Johnson. Je vous déconseille de taper sur Google et d’aller voir les images (âmes sensibles, s’abstenir). C’est assez rare, mais surtout, les séquelles peuvent être irréversibles. ça peut aller jusqu’à la m***. Vraiment drôle cet article!images

Sur 6 jours, j’ai eu plein de symptômes et signes qui arrivaient au fur et à mesure. D’abord les yeux (un lapin qui aurait la myxomatose), les lèvres qui se déchirent tellement elles sont gonflées, des boutons sur tout le corps, la peau qui se nécrose, la bouche collée et le cœur qui vous arrache la poitrine tellement il bat vite… Et je vous passe d’autres détails. Pendant ces 6 jours, jamais je me suis dit que c’était grave, je pensais que ça passerait tout seul. Et les médecins, au départ, ne savaient pas ce que j’avais.

Pour tout vous avouer, j’ai des photos du début, pas du 6ème jour, elles ont été effacées et je ne m’en souviens pas… (Je ne me souviens pas non plus de la douleur mais des vertiges à cause de la morphine oui!) Mon entourage s’en souvient… Ma mère a fait un malaise en me voyant, ma meilleure amie a pleuré dans mes bras. Je voyais dans leurs regards, de la pitié… Également dans le regard de l’équipe soignante… Et je ne comprenais toujours pas. J’ai entendu un tas de choses aux urgences puis pendant l’hospitalisation « elle pourrait mourir, vous avez de la chance d’être arrivée aujourd’hui et pas demain ». Je me rappelle que je levais les yeux au ciel en me disant, « mais ils racontent vraiment n’importe quoi!! ».

Par chance, je n’ai aucune séquelle. Mon corps a été très affaibli mais j’ai choisi de reprendre le travail un mois après ma sortie d’hospitalisation. Trop tôt pour tout le monde mais nécessaire pour moi.

Pendant l’hospi, je me sentais bien et je n’avais pas forcément envie de sortir. J’étais en sécurité, ou je me sentais en sécurité. En sortant, j’avais l’impression de ne pas avoir été dans le monde réel pendant trop longtemps et je ne savais plus quelle était ma place. Je ne voulais plus sortir, pas aller dormir parce que ça voulait dire, une nouvelle journée qui arrive mais pour quoi? J’étais d’une humeur massacrante, à envoyer chier tout le monde, à pleurer pour un oui ou pour un non. A un moment, je me suis dit que je ne voulais pas continuer à être comme ça, que mon entourage n’avait pas à subir ça. Qu’il fallait être un peu plus forte!

Et puis, j’ai pris conscience de la chance que j’avais d’être là et de n’avoir aucune séquelle. La chance d’être en vie tout simplement.

img_8489

Cette épreuve m’a forcément changée, et elle changerait n’importe qui. Je l’ai gravé en moi parce même si c’était un moment difficile, il faut profiter de la vie, de tout ce qu’elle peut m’offrir, ne rien rater, ne rien regretter. Et voir mon tatouage tous les jours me le rappelle. Ne jamais baisser les bras, quand on est sûr de quelque chose, il faut aller jusqu’au bout. La vie est précieuse et peut être trop courte pour avoir des regrets. Les regrets ne servent à rien, ils ne font pas avancer. Bien au contraire. Je ne veux pas me dire, ha si j’avais su… Non. La vie, c’est essayer, prendre des risques, parfois se casser la figure, se relever et avancer. Je ne veux plus avoir peur, et si j’ai peur, je la surmonte. La peur, c’est comme les regrets, ça fait stagner voir reculer. Je ne veux plus me contenter de. Non.

D’ailleurs, c’est suite à ça que j’ai commencé à m’intéresser à Instagram, enfin, d’avoir un compte « dédié » à la mode, puis mon Blog. Je suis ravie de partager avec vous, de faire de belles rencontres, d’échanger. Avant, je n’aurais pas osé. Maintenant, je me fiche de ce que pensent les gens, ils aiment, c’est bien, ils n’aiment pas… Je ne force personne à m’aimer. Tout ce que je veux, c’est être le plus naturelle possible, rester entière.

Battez vous pour ce que vous aimez, ce que vous voulez, ne lâchez rien. Parce que chaque obstacle peut être surmonté, parfois lentement mais toujours. Entourez vous des bonnes personnes, de celles qui vous tirent vers le haut, qui seront toujours là pour vous. Et dites vous que les autres ne vous méritent pas.

Alors, merci Steven pour cette leçon de vie.

Voilà pourquoi Renaitre…

xoxo

12 comments

Répondre

Wow c’est le seul mot que j’arrive à sortir. C’est hyper poignant et ça prouve toute ta force et ta détermination aujourd’hui. Tu peux être fière de la personne que tu es, vraiment. Je t’embrasse.

Répondre

Merci ma jolie, c’est vraiment gentil. Je te fais plein de bisous ainsi qu’à ta choupette qui est trop mimi 🙂
(je file voir ton nouvel article)

Répondre

Je suis allée voir sur google… mauvaise idée comme tu dis… si tu ne l’avais pas dit, jamais on ne pourrait savoir. Tu es tellement jolie. Et il se dégage de toi qqch. tu es une femme radieuse, avec bcp de charme. Merci de te livrer à nous.

Répondre

Ha oui, j’avais prévenu, c’est pas joli joli… Merci c’est vraiment gentil ce que tu dis mais je suis comme tout le monde. C’est un exercice pas toujours simple mais ça fait bcp de bien. Des bisous.

Répondre

Woh c’est hyper émouvant ce que tu écris… ça fait réfléchir. Tu es courageuse et c’est touchant de nous dévoilee ça… continue 😘

Répondre

Merci, c’est très gentil.

Répondre

Très beau discours. Tout a un sens et « renaître » est le mot approprié.

Répondre

Merci poulette, oui seul ce mot était le bon pour moi. Tu as été la première à me soigner ac les gouttes dans les yeux dans le bureau!! Putain, quelle histoire! Faut que je passe un de ces jours 🙂

Répondre

😘 …renaître… je m’y retrouve ..bravo pour ton courage et ta rage de vivre

Répondre

Merci ma Maëva. Je pense qu’il va certainement parler aux autres 🙂 Gros Bisous

Répondre

Je m’en souviens de cet épisode… Paris, l’hôpital… Plus jamais ca !!! Très jolie tattoo ma pushe . Bisous d’amour ♥️

Répondre

Merci ma Baby. Ha oui, on ne l’oubliera pas… Toujours là. Love U <3

Laisser Un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.